Par Carole R.

Vos souliers aiment voyager? Moi, mes papilles adorent déguster!

Ces papilles appréhendent toujours, avec un bonheur intense, bien des jours avant le départ, les différents goûts et les saveurs sublimes qui s’offriront à mon palais. Je me projette déjà attablée confortablement dans un restaurant typique dans une atmosphère inoubliable à goûter aux plats régionaux et à la gastronomie du pays. Je sais que mes papilles se pourlècheront avec extase…

Bon! J’exagère peut-être un peu mais, imaginez-vous savourant une véritable fondue suisse en Suisse. Ne me dites pas que vous n’êtes pas en train de vous lécher les babines. C’est certain que ce sera aussi bon que de goûter le sirop d’érable au Québec!

Vous savez qu’en Suisse romande, on mange français, qu’en Suisse tessinoise, on mange italien et qu’en Suisse alémanique, on mange allemand? Vous m’en direz tant! Chaussons donc nos bottines et allons apprécier ces odeurs. Dans cette traversée culinaire, la première étape est bien évidemment le gruyère. Ce mot fait déjà saliver l’amateur de fromage en vous, j’en suis convaincue.

De fromage en Gruyère, il suffit de rajouter un « s » et nous voilà dans la région de Gruyères, jolie cité médiévale, au nord-est du fabuleux Lac Leman. Bien sûr, au cours de votre superbe randonnée, au fil du parcours, laissez-vous tenter par… les secrets de fabrication de ce fameux fromage. On vous proposera sans doute une petite randonnée dans les alpages. Allez-y et vous saurez enfin pourquoi les gruyères sont tous différents les uns des autres!

Gruyères, cité médiévale

Je suis gourmande et je n’ai écouté que d’une seule oreille. Pardonnez-moi, je ne peux vous en dire plus. J’ai préféré admirer ces marguerites et autres fleurs en éclosion, un feu d’artifices de fleurs toutes en couleurs. Vous le savez, ventre affamé n’a point d’oreille.

Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut déjà?

Je me suis délectée de raclette, de croûte au fromage, de rostis (galettes de pommes de terre râpée), de bolletunne (tarte à l’oignon avec des lardons, de la crème acidulée, des œufs et du cumin) de (beignets de gruyère salé) et de la tourte de Zoug, une génoise avec une crème au beurre et au kirsch. Oh! Oh! J’ai dû enfiler mes bottines et marcher par monts et par vaux, et ce n’est pas ça qui manque en Suisse, pour ne pas me laisser tenter par le chocolat, l’inégalable Toblerone. Et me suis retrouvée quelques heures plus tard, comme par enchantement, à avoir un petit…creux! N’est-ce pas merveilleux!

Je ne pouvais terminer mon parcours culinaire sans sortir un peu des sentiers battus en allant tester les food truck. À Montréal, l’été, tout autour de la place Jacques-Cartier et du Vieux Port, c’est toujours une belle soirée de gourmandises qui s’offre à nous. L’activité est en plein boom autant à Genève qu’à Zurich où on a même le festival du hot-dog. Et je ne parle pas des 2 steamés moutarde, oignons, chou de la pataterie du coin! Là-bas, on fait des hot-dog depuis 1847 quand même! Partout en Suisse, on a le Festival de bouffe de rue et j’y étais alors que ça battait son plein. Je ne savais plus où donner de la fourchette, croyez-moi!

Bon, je dois vous avouer que j’ai un peu plus mangé que marché et ce n’était pas le but premier de mon voyage en Suisse. Mais j’y reviendrai, cette fois-là pour user mes bottines!

Toblerone suisse

Tout cela donne envie non? Odyssea Voyage vous a donc concocté un circuit savoureux: Suisse, escapade pittoresque. Visualisez-le ici.

Pin It on Pinterest

Share This