Recevez nos meilleures idées de voyages chez vous

Popup - Catalogue [FR]

L’Alaska est reconnu pour ses nombreuses microbrasseries, et avec raison! Mais les producteurs de boisson alaskiens ne se contentent pas de «seulement» brasser de la bière. De la vodka au cidre en passant par le kombucha fabriqué localement, voici un aperçu des offrandes du plus grand et plus sauvage des États américains à consommer dans un verre.

Kombucha

Si vous ne buvez pas d’alcool ou si vous êtes simplement avide de découvertes non alcoolisées, essayez du kombucha local en fût. Servie ainsi, cette boisson légère et rafraîchissante à base de thé noir fermenté n’a pas les résidus filandreux et la forte saveur vinaigrée du kombucha embouteillé. Au contraire, le kombucha en fût est un peu acidulé, légèrement pétillant et sucré, et aromatisé avec des baies fraîches, des fruits et des herbes.

Vous trouverez du kombucha local en fût dans des dizaines de restaurants et brasseries du centre-sud de l’Alaska. Sinon, arrêtez-vous dans un endroit spécialisé dans cette boisson, comme le 203 Kombucha à Palmer ou le Zip Kombucha à Anchorage, pour goûter leurs produits et acheter une pinte pour emporter jusqu’à votre VR ou votre hôtel.

Cidre

C’est incontestable: la bière règne en Alaska. Toutefois, deux cidreries du centre-sud, Alaska Ciderworks à Talkeetna et Double Shovel Cider Company à Anchorage, font tout pour redonner au cidre, autrefois la boisson la plus populaire de la nation, sa gloire d’antan.

Le goût vif et rafraîchissant du cidre vient des jus de fruits fermentés, des pommes en particulier, qui se cultivent bien dans la région. Si vous avez la maladie cœliaque ou des intolérances alimentaires, sachez que le cidre est brassé sans malt, et qu’il est donc naturellement sans gluten.

Distilleries

Les spiritueux font partie des bonnes choses de la vie. Les grains utilisés pour distiller les alcools forts comme la vodka, le gin et le whisky poussent bien en Alaska. Combinez le tout avec de l’eau douce qui se trouve en abondance ici, puis ajoutez des ingrédients locaux comme des branches d’épinette et des herbes assorties, et vous avez tout ce qu’il faut pour fabriquer des spiritueux qui vont directement de la ferme à la bouteille.

Certaines des plus petites distilleries en Alaska, comme Port Chilkoot Distillery à Haines, ont déjà fait des vagues en se méritant une notoriété nationale. Mais les distilleries sont nombreuses partout ailleurs en Alaska, à Juneau, Skagway, Sterling, Fairbanks et, bien sûr, Anchorage. Ne manquez pas de visiter la distillerie Arctic Harvest, près de North Pole. Chaque étape du processus de fabrication des spiritueux – la mise en terre des grains, leur récolte, le maltage, la fermentation et la distillation – se passe dans les installations de l’entreprise familiale.

Vins locaux

L’Alaska est peut-être le pays du soleil de minuit, mais le climat alaskien plutôt frais amène encore les producteurs locaux de se questionner sur la façon d’implanter un vignoble traditionnel prospère. Malgré tout, les vins issus de baies et de fruits cultivés localement sont en plein essor.

La vinerie Alaska Berries, à Soldotna, cultive ses propres fruits pour créer des vins de fruits d’origine ultra-locale, ainsi que des confitures et des sirops que vous pouvez rapporter à la maison. L’État compte également plusieurs autres vineries familiales, dont Bear Creek Winery, qui achète des fruits de la région à la livre pour faire ses vins.

Hydromel

L’hydromel est une boisson fermentée à base de miel, d’eau et de levure. Ce breuvage alcoolisé, le plus ancien au monde, est aussi l’un des plus rares en Alaska. Peu à peu, les hydromelleries ont fermé leurs portes jusqu’à ce qu’il n’en ait plus qu’une seule – l’Alaska Meadery, à Talkeetna – à porter le flambeau. Mais vous trouverez aussi quelques vineries qui produisent leur propre version du «vin de miel», dont la très polyvalente Bear Creek Winery, à Homer.

Pin It on Pinterest

Share This